Biergarten et autres toilettes

Je ne sais pas si c’est le retour des Biergarten et des matchs de foot qui me font penser aux toilettes. En tout cas, aujourd’hui j’ai envie de vous parler des différentes façons d’économiser l’usage de l’eau dans nos chères toilettes.

Aux Etats Unis, l’Energy Policy Act (EPAct) fixe des limites de consommation et de débit d’eau depuis 1992 :

  • WC : 6 litres par chasse d’eau
  • Urinoir : 3.8 litres par chasse d’eau
  • Lavabo public : 1.9 litres par minute

L’EPAct donne aussi des paramètres pour calculer la consommation d’eau en fonction des installations, du nombre d’occupants et du type de bâtiment. Lorsque l’on veut économiser l’usage d’eau potable à l’intérieur d’un bâtiment, on vise souvent une diminution de 20% sur la consommation d’eau.

Une 1ière possibilité est d’installer du matériel économe en eau en recherchant des produits qui consomment 20% de moins d’eau que les autres.  Les Etats Unis ont mis en place le label WaterSense pour identifier les produits plus efficaces dans leur utilisation de l’eau : https://www.epa.gov/watersense

Le tableau ci-dessous explique les technologies qui existent pour économiser l’eau dans les toilettes.

Type d’appareilPrincipe de fonctionnementUtilisation d’eau
WC à débit ultra-faibleComprend un réservoir de pression pour produire une chasse d’eau assistée par pression ou par vide4.8 litres par chasse d’eau
WC à double chasseFournit une option de chasse d’eau pour déchet liquide et pour déchet solide3 à 3.8 litres d’eau par chasse pour du liquide, 4.8 à 6 litres d’eau par chasse pour du solide
Urinoir à débit ultra-faibleUtilise une valve optimisée qui produit une chasse d’eau assistée par pression0.5 litre par chasse d’eau
Aérateur faible débit (pour lavabo)Utilise un limiteur de débit et un mitigeur qui augmente la quantité d’air dans l’eauJusqu’à 50% de réduction de la consommation d’eau

Il y a aussi des dispositifs sans eau : urinoirs sans eau et toilettes sèches. Ces solutions existent depuis des siècles et nécessitent plus d’entretien. On trouve ces dispositifs dans les espaces publics comme les parcs et les stades :

  • Urinoir sans eau : l’urine s’écoule dans une trappe sans utiliser de l’eau. Certains urinoirs sans eau comprennent une cartouche remplaçable qui crée une barrière hermétique. La cartouche contient un joint liquide qui laisse passer l’urine. La cartouche est flottante et crée une barrière qui empêche les gaz de pénétrer dans la pièce.
  • Toilettes sèches : au niveau industriel, une toilette sèche comprend plusieurs WC sans eau raccordé à une chambre de compostage. Des microorganismes aérobies décomposent les déchets en utilisant l’eau et l’oxygène. Le volume des déchets est réduit jusqu’à 1 à 2% du volume initial. Les liquides sont évacués en sortie du composteur et un ventilateur expulse les gaz à l’extérieur.

A vous de jouer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :